AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Ménière de ma femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
prinjon



Nombre de messages : 7
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Le Ménière de ma femme   Mar 1 Nov - 3:28

Je parle de ma femme parce qu'elle n'est pas suffisament bilingue et prête pour discuter sur un forum français de sa maladie, la médecine étant toujours parfois bien différente d'un pays à l'autre, en l'occurence ici le Japon.

Après avoir passé plusieurs (plein?) d'examens qui n'ont strictement rien trouvé d'anormal, et avoir tenté des traitements par médicaments ou fortifiants, rien n'y fait vraiment, elle a toujours des acouphènes, du vertige désordonné (pas rotatoire), une sensation d'oreille bouchée, des céphalées et une petite perte auditive...qui lui pourrissent désormais la vie et notre famille parce que nous avons 3 enfants. Mais rien d'autres ouf si l'on peut dire (pas de chute brutale, pas de vomissements, ni diahrrée...).

Historique:
1. Février 2011: Ma femme avait d'abord eu une espèce de problème à l'oreille seulement (style bouchée et qui lui fait mal), avec un peu de perte auditive.
2. Mars à Mai : Cela allait mieux même si elle avait toujours de ne pas avoir récupéré.
3. Début de la crise Ménière réellement : elle a été clouée au lit pendant plusieurs jours.
4. Plein de hauts et bas (de quelques minutes à quelques heures) et souvent ne se sent pas bien lorsqu'elle commence à manger mais cela arrive aussi à d'autre moment. Elle dit que c'est surtout lorsqu'elle est fatiguée que cela se déclenche.
5. Mi-octobre-Novembre : En crise quasi continue qui l'empêche de sortir. Elle a trop peur de ne pouvoir faire le minimum et même en ayant été chez des amis, elle a dû s'allonger.

Je dirais en tant que personne qui subi Ménière, que ma femme est très susceptible au bruit, aux vibrations pendant ces crises, et aux mouvements autour d'elle.
Par ailleurs, la seule chose qui lui fait vraiment un peu de bien est de fixer un objet tendu à bout de bras.

Voilà, j'espère que j'ai été précis car sans donner de détail, je déguste indirectement aussi ces horribles crises.

J'espère aussi que vous la comprendrez un peu. Merci d'avance à vous pour votre aide et des conseils que nous pourrions échanger.

Important :
- ma femme n'est pas encore diagnostiquée Ménière à ce jour, mais au vu des symptômes, je garantis que c'est un syndrôme de Ménière plutôt standard.
- sa soeur a fait une crise qui a duré 3/4 mois et maintenant celle-ci va très bien, mais j'ai peur pour elle que cela recommence un jour. Je prie pour que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evedemons



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 24/01/2013

MessageSujet: Re: Le Ménière de ma femme   Jeu 24 Jan - 13:19

Bonsoir Prinjon ,

Merci pour ce témoignage de mari prévenant et aimant .

Moi je suis du côté de ta femme , je suis belge , pour marcher dans la rue je me tiens très souvent aux façades , je ne sais descendre les escaliers sans barre pour m'y aider.

J'ai déjà eu des chutes , côté maladie , j'ai des vertiges giratoires , nausées , vomissements , parfois le son me fait souffrir , j'ai de l'acouphène depuis mes 8 ou 9 ans avec problèmes d'équilibre , des migraines avec des moments d'épuisements total et parfois je dois compléter sur les lèvres.

J'ai 4 enfants et je vis seule , donc je dois me forcer à sortir pour faire les courses et m'occuper d'eux ainsi que de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Ménière de ma femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le "salam" entre homme et femme
» Mémoire d'élève sage-femme
» Comment rendre une femme heureuse
» Les pertes s'écoulant de la femme
» Jonas poésie : FEMME LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La maladie de Ménière :: Ma maladie de Ménière-
Sauter vers: